Ici au Mas, on est au coeur de la Provence : il y a la lumière d'abord, sa franchise en hiver, au printemps sa finesse d'amande et sa gloire l'été - sa légèreté ardente a fourni la palette des peintres.
Mais ici, c'est aussi le dialogue du calcaire et du chêne, la réponse du roc blanc au vert puissant des pins, au bleu profond du ciel, c'est la course du mistral dans les forêts des pentes, c'est le parfum du thym à travers la garrigue, et les senteurs de résine et pierre chaude par les grands jours d'été sous la berceuse insistante des cigales; c'est surtout une terre d'antique occupation, qu'ont jardinée le temps et le travail des hommes, ce sont les amandiers, la vigne, l'olivier, c'est le rose des tuiles, la mèche d'un cyprès contre un mur de pierres sèches, l'eau des sources resurgie du calcaire - et l'huile, cet or fluide du ciel.
Cet univers, je vous convie à le retrouver au Mas de Boutonnet, parmi ses cinquante hectares de chênes verts et de pins, au bord de l'oliveraie aux six mille oliviers, dans la vaste bastide du XVIIIème siècle que jouxte l'ancien moulin à huile.
C'est ce moulin que j'ai choisi d'aménager pour vous y accueillir : complètement restauré dans l'esprit provençal - mais qui aurait rencontré le confort d'aujourd'hui - vous y attendent, dans l'espace de ses 500m2 et des ses quatre chambres, la paix rassurante que diffusent ses arcades et ses voûtes, et la bienheureuse fraîcheur qu'en été lui conservent l'épaisseur de ses pierres et ses ouvertures justement mesurées pour tenir à distance l'excessive chaleur, et dompter la lumière.